Entre 1963 et 1982, des milliers d’enfants réunionnais ont été forcés à l’exil par l’Etat français

Entre 1963 et 1981, plus de 2000 enfants réunionnais ont été transférés en métropole, dans des départements dépeuplés. Une migration forcée qui a brisé des familles, déracinant des fratries de leur pays natal, leur volant au passage leur identité. Le 18 février 2016, le ministère de l’Outre-Mer a crée une Commission de recherche sur ce scandale d’Etat, longtemps passé sous silence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *