Pour résister à Boko Haram, l’université de Maiduguri creuse des tranchées

Il est probable que ceux qui s’indignent de la construction d’un mur en Israel qui a fait baisser les attentats terroristes de 80% trouveront tout à fait normal de creuser une tranchée pour tenter d’obtenir le même résultat.

Nous ce sont les deux protection que l’on trouve de bon sens.

Un bulldozer géant creuse de profonds sillons au milieu des bosquets. Telle une forteresse assiégée, l’université nigériane de Maiduguri bâtit une immense tranchée de 27 km pour se protéger des attaques-suicides de Boko Haram, dont elle est devenue au fil des mois la cible numéro 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *